16 juillet 2008

mâle polysémie

... .
Posté par foxcoyote à 15:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 juillet 2008

archéologie

Nous avons pu remonter jusqu'à l'instant précis de la rencontre d'un doudou agité et d'une princesse toute de quiétude pénétrée. .
Posté par foxcoyote à 00:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 juillet 2008

compromis

-Qu'est-ce tu fais mon doudou ?-J'suis en train d'écrire un article sur le cunnilingus.-Mmmmmm..-...-...-Princesse?-...-Princesse... petite reine d'amour, que fais-tu ?...-...-Non, non, non... Princesse rends-moi cette souris...-...-Princesse, j'ai promis à Marie... Princesse, princesse...-..............................................-!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!-Mmmmmmmmmm... .
Posté par foxcoyote à 00:25 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
14 juillet 2008

oldies but... 8

Ils s'étaient rencontrés en pleine fête pyrotechnique. Toutes les couleurs leur étaient passées au-dessus de la tête. La belle bleue, la belle rouge, le bouquet et tout le toutim. Suivaient le bal à l'eau et la nuit, qui s'annonçait aussi blanche que la couleur d'un comprimé de Viagra. A ce train, ils allaient manquer le défilé sur TF1 et les commentaires accortes du sémillant Jean-Pierre Pernaud capable de répliques inénarrables comme ça grogne en silence dans la grande muette. Il n'était plus tout jeune, elle n'était jamais... [Lire la suite]
Posté par foxcoyote à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juillet 2008

édition originale

A Casco Bay, c'est la pluie que Sam devait affronter. Il courait tous les matins au milieu des chênes centenaires mais la tempête avait frappé fort. Le vieux déplumé en descendant sur Cold Lake est tombé Princesse, cassé en deux, avait-il écrit à Liz. Reste debout mon ange, reste debout, lui avait-elle répondu... .
Posté par foxcoyote à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2008

oldies but... 7

L'heure de l'opération taxidermique allait bientôt sonner pour Muso. (Muso c'est le chien au bout de la laisse. Si, si, c'est un chien). Il irait bientôt rejoindre les autres compagnons de Timothée Raifort sur la cheminée du salon du petit pavillon de sa maman à l'entrée de Berck-Plage. Mais Timothée Raifort n'avait plus un radis et c'est un sacré souci. .
Posté par foxcoyote à 10:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

11 juillet 2008

oldies but... 6

Il semblerait que Monsieur rêvat d'une caresse bucco-génitale. Madame rêvasse-t-elle de choses oblongues et fait-elle partie de ces 46% de femmes qui ont pratiqué et aiment sucer le sexe de leur partenaire. Ce qui nous fait, madame Simone, 21% de sondées qui ont sucé et n'aiment pas pratiquer la turlute, 3% qui n'aimeraient pas vraiment essayer, 9% qui ne le feraient en aucune façon et 21% qui ne donnent pas de réponse, va savoir pourquoi ?La pratique de la pipe offre une variété lexicale assez étendue,... [Lire la suite]
Posté par foxcoyote à 15:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
10 juillet 2008

oldies but...5

Alors on attend. On les a attendues ces vacances.Alors on peut attendre encore un peu. L'attenteest une expiation anticipée. Même le chien vaattendre pour pisser. On attend. L'attente c'estl'universelle communion des énergies neutralisées.Des millions de gens figées avant de se lâcher.Je ne sais pas trop s'il y a quelque chose à gagnermais tu perds rien pour attendre paraît-il. .
Posté par foxcoyote à 09:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 juillet 2008

oldies but...4

Il éclaire le paysage social d'une singulière lumière. Le monde s'écarte. L'océan s'éloigne. Son local est un sac plastique. Sa niche. Le voilà déterritorialisé. C'est un point fixe qui tourne en rond et sur lui-même, lobotomisé, déconnecté de tous les circuits. C'est son visage qui nous tourne le dos. Ce dernier provoquant une frénésie d'indifférence. Alors que nous ne savons toujours pas après quoi nous courons, l'immobilité a choisi pour lui. C'est ce qui nous angoisse. .
Posté par foxcoyote à 09:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 juillet 2008

oldies but...3

Ce matin le ciel s'offrait sans nuages. J'ouvrais mon carnet à spirale.Lissais une page blanche de la paume.L'océan avait déposé un cadavre en amont de la baïse.Un de plus.Demain, j'irai longer le détroit pour comprendre pourquoi sont-ils sinombreux.Demain. .
Posté par foxcoyote à 18:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]