27 juin 2010

désaccord parfait

SC861

Appelons-le H. Il rentre du collège et s’adresse à sa mère.
-M’man, on m’ a piqué mes chaussures de sport au cours de gym !
-Ben, tu l’as pas dit à ton prof ?
-Si, il a fait ouvrir tous les cartables mais M., il a pas voulu ouvrir le sien et le prof il a pas le droit de le forcer.
-Bouge pas, j’y vais…
La mère de H., c’est I. C’est ma collègue. I. faut pas la faire chier. Dans ce boulot, si tu te laisses marcher dessus, tu prends un abonnement pérenne pour Prozac ou Zoloft.
Rencontre avec le principal d’un collège, sans trop d’histoires, qui ne peut que lui confirmer son impuissance, on est entre collègues,  devant ce qu’on appelle, dans un scandaleux abus de langage, ces incivilités.
I.,faut pas la faire chier.
-Dis –moi H., c’est quel M. que tu soupçonnes ?
-C’est M.D. ! X. l’a vu avec mes chaussures aux pieds.
-M.D. des Coquelicots ?
-Bah oui…
-Je l’ai eu en classe à PVC (je vous livre un tuyau) j’m’en occupe.
I.(faut pas la faire chier) investit la cité des Coquelicots et retrouve rapidement M. occupant un banc avec 4 ou 5 acolytes.
-Bonjour les garçons (je sais pas où sont les filles)… Dis donc M. tu me reconnais ?
-Bah, tékitoi ?
-J’suis I.M. Je t’ai eu en classe à PVC. Je connais très bien ta mère, je sais où tu habites donc tu vas me rendre tout de suite les chaussures d’H. sinon ça va chier.
I., faut pas la faire chier.
Blanc…
Là, dans les sous-titres pour mal-entendants, on lit : tension palpable.
-Oui, vazy, j’y vais… (sic)
Les minutes fondent sur le parking surchauffé de ce mercredi après-midi, et M. de revenir avec les chaussures.
-Merci M. J’savais que je pouvais compter sur toi !
-Mais c’est l’autre bouffon, je lui avais dit du 43, et i’m’ramène du 41 !…

On appelle ça une chute…
J’entendais dernièrement Malek Cheleb, anthropologue, nous signifier son optimisme, en tenant ces propos :
-J’ai confiance, la collectivité va transcender ces problèmes !

Collectivité ? De quoi parle-t-il ?
Transcender ? ? ?

Le responsable, c’est sûrement Alain Finkielkraut ou Charles Péguy, voire même Alain Badiou comme j’ai pu le lire sur le net. Alain Badiou jette de l’huile sur le feu.
Mais je suis mauvaise langue. Il devait parler du feu de la caverne de Platon.

Bon dimanche, là, je vais me déligoter un Bourgogne …

.

Posté par foxcoyote à 13:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur désaccord parfait

    I. elle en a

    Bien.
    C'est la guerre dans les tranchées. Faut savoir ce qu'on veut.
    Pieds nus ?

    Posté par L. d'Hi réfugiée, 27 juin 2010 à 14:53 | | Répondre
  • C'est la chute finale...
    Avec du Bourgogne, heureusement.

    Posté par Blog_trotter, 29 juin 2010 à 07:46 | | Répondre
  • C PAS CLAIR ! C M OU PAS QUI A VOLE LES POMPES ? ET X QUI C ?

    Posté par EDN, 30 juin 2010 à 13:35 | | Répondre
  • Ouais, enfin, j'me comprends...

    Posté par fox, 30 juin 2010 à 18:06 | | Répondre
Nouveau commentaire