31 janvier 2010

Sale goût

Il comprit qu'il avait un problème quand il tenta de se brosser les dents avec son gel de rasage. . . . . Des images anciennes de Florence se télescopaient. Tension au palais Pitti, libération sur le pont des sans-culottes, échauffourée sous un porche. . . . Figé, il s'attendait à dévisser d'un instant à l'autre. .
Posté par foxcoyote à 10:10 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

30 janvier 2010

scène de genre (humain)

Femmes et hommes, d'âge et d'origine variés, profitant de quelque instants de détente avant l'annonce officielle de la fin du monde.Ou bien.Émigrés occidentaux exténués tentant de rejoindre clandestinement, au péril de leur vie, un pays du sud pour y survivre après 60, 62, 65, 67 ou 70 ans.Ou bien.Fin de soirée morose au mariage de ma sœur, après la tentative réussie de soulèvement de la belle par le cousin Marc.Ou bien. .
Posté par foxcoyote à 15:45 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
29 janvier 2010

mon petit doigt m'a rien dit

Je naviguais en père peinard sur la grand mare des canards quand le portable a vibré.Elle voulait me voir. Tout de suite. Urgent.Le Chardonnay m’emportait sur un océan de coolitude. J’avais l’habitude. Pas de bouée. Pas de balise Argos. Ca, je savais faire. Je ne connaissais que cette attitude. Fuir les questions. Donc pas de réponses à la con. Elle voulait savoir où j’étais pour rentrer les paramètres dans son GPS.Putain, un jour y aura bien un virus pour niquer toute cette technologie. J’attends.Elle a fini par arriver. Disons... [Lire la suite]
Posté par foxcoyote à 23:41 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
27 janvier 2010

glas

J'ai toujours prêté l'oreille au chuchotement glaçant de la mélancolie... .
Posté par foxcoyote à 17:28 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
25 janvier 2010

routine

Où en sommes-nous jamais ?Au même point. Dans le même état... .
Posté par foxcoyote à 19:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
24 janvier 2010

il vint

Il vint au monde sans livres sous un linceul de novembre. Passager quand le destin s’en lasse, il tomba sur quelques vérités comme des blessures parfaites. Il en retint des parcelles et tenta d’emprunter le plus court chemin dans un ciel de cendres. Il atteignait l’âge où tout se déchire et rien ne change. Il franchit des lignes, s’allégea de mots pour toucher le fond, imparfait se conjuguant mal avec amour.Il laissa le silence s’échapper par les dernières fissures couvrant le bruit de son absence et plongea dans l’abîme. Du bout... [Lire la suite]
Posté par foxcoyote à 15:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 janvier 2010

allez...

au revoir et à lundi....
Posté par foxcoyote à 20:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2010

vestiges

J'envisageais le tout comme une longue glissade. Un précipité incolore et déchirant. Nous finissons de nous frôler comme dans les terriers des renards, dans le silence et l'obscurité. Nous sommes ravagés par l'attente et l'amour....
Posté par foxcoyote à 19:35 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
20 janvier 2010

dans tes mains

... .
Posté par foxcoyote à 10:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
18 janvier 2010

glacis

... .
Posté par foxcoyote à 23:33 - - Commentaires [8] - Permalien [#]