23 octobre 2009

ça déménage

journée porte ouverte ou bien journée de la jupe. .
Posté par foxcoyote à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2009

ma charentaise

J'aimais à l'enfiler en douce sans qu'elle s'en aperçoive. .
Posté par foxcoyote à 09:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 octobre 2009

cliques et claques

Il y a plein de feuilles mortes dans le jardin à peine hostile, mais le soleil transperce encore la maison de part en part. .
Posté par foxcoyote à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 octobre 2009

sans rien

J'avais mis des couleurs à moi dans toutes les brèches. Un vrai capharnaüm telle la vie. J'observais ce qu'il reste du monde. La banquise fondra l'été dans quelques années. Je vais coller un post-it, tâcher de m'en souvenir. Puis nous méditerons sur cette brillante formule si symptomatique de la confusion des genres en politique de nos jours. Attention à la perte des repères et à la fin des interdits. Ca, c'est envoyé. Nous sommes si près de découvrir l'eau chaude, en cette fin de semaine.Comme dirait Mathieu Amalric, dans je ne... [Lire la suite]
Posté par foxcoyote à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 octobre 2009

sans fil

Les mots d'amour se transforment parfois en maux d'adieu, il ne faut pas des siècles pour cela. Les portes, restées ouvertes, ne laissent entrer qu'un vent frais et quelques feuilles mortes. .
Posté par foxcoyote à 09:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 octobre 2009

Go west

Grouillement de cloportes insalubres à tous les étages.On me reproche ma fuite en avant. Certes.What else, Georges ? .
Posté par foxcoyote à 10:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 octobre 2009

détourné

Je ne sais quel était mon chemin. Je n'ai ni suivi les conseils, ni les lignes droites. Il doit me rester encore quelques bambous à la cave pour échafauder une poignée de projets. C'est aussi une question de liens. .
Posté par foxcoyote à 11:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 octobre 2009

détoilé

L'automne comme chaque année me plongeait dans une certaine déréliction. J'avais beau courir sous une pluie végétale orangée baignée d'un soleil détoilé, rien n'y faisait. Nous n'étions que mercredi et tout ne cessait de s'écrouler. .
Posté par foxcoyote à 19:36 - Commentaires [3] - Permalien [#]
14 octobre 2009

certes majeure

C'est pas de la provocation ? .
Posté par foxcoyote à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 octobre 2009

pont

Le lendemain soir, je passais sur le pont comme tous les lendemains soirs de la semaine. Ou bien je passais la semaine sous les ponts du soir quand le soleil se couchait le lendemain, je ne sais plus.Face au ponant, les avions décollaient. Je n'attendais plus mon tour au fond de la boîte aux lettres.La file rouge fourmillait vers l'océan. La blanche s'entassait à l'orée de la nuit. J'étais bien décidé à m'attarder sur cette passerelle... .
Posté par foxcoyote à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]