17 octobre 2009

sans rien

cassu85B

J'avais mis des couleurs à moi dans toutes les brèches. Un vrai capharnaüm telle la vie. J'observais ce qu'il reste du monde. La banquise fondra l'été dans quelques années. Je vais coller un post-it, tâcher de m'en souvenir. Puis nous méditerons sur cette brillante formule si symptomatique de la confusion des genres en politique de nos jours. Attention à la perte des repères et à la fin des interdits. Ca, c'est envoyé. Nous sommes si près de découvrir l'eau chaude, en cette fin de semaine.
Comme dirait Mathieu Amalric, dans je ne sais quel film : Peut-être que tout ne va pas si mal que ça. Le monde est seulement en train de rajeunir.

.

Posté par foxcoyote à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur sans rien

Nouveau commentaire