31 décembre 2008

à demain

d'où nous plongerons tout au fond de l'abîme et tenter du bout des doigts d'en caresser les parois... .
Posté par foxcoyote à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 décembre 2008

retour de femme

Elle m'attendait au tournant, certes pour me faire la peau, mais je me battrais jusqu'au bout pour son sourire d'enfant. .
Posté par foxcoyote à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2008

restons calmes, ça va bien se passer...

Quand les vagues frappent les rochers, ce sont toujours les moules qui trinquent....
Posté par foxcoyote à 23:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 décembre 2008

As Louise said

- On ne peut vraiment tomber amoureuse que des salopards, pas des types bien, ni des gentils.- Rends-moi mon cigare, chérie et parle-moi de ton enfance... .
Posté par foxcoyote à 10:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
29 décembre 2008

she's happy

C'est marrant le bonheur...Non ?A quoi ça tient ?De toutes façons, quand on pisse dans son froc, on n' a pas chaud longtemps... Autant foncer... .
Posté par foxcoyote à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2008

I had a dream

bzzz...bzzz...bzzz...Tiens, un texto, ce matin."Tu me manques, mon Loulou, je serais très heureuse que tu me rejoignes pour le réveillon."Et après, le réveil a sonné.Je file prendre mon billet de train. .
Posté par foxcoyote à 16:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 décembre 2008

biométrie moléculaire givrée

Va bientôt falloir que ça décolle. .
Posté par foxcoyote à 16:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
28 décembre 2008

on solde

Sépia cher... .
Posté par foxcoyote à 00:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 décembre 2008

street view

Il faut s'appeler Agnès pour voir encore la plage sous le pavé parisien. Difficile de vouloir l'impossible ?Tant qu'on est vivant, cependant, on peut toujours s'en souvenir. .
Posté par foxcoyote à 09:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 décembre 2008

Oh yeah

Certes, on garderait les boules encore quelques temps... Un certain nombre de jours enguirlandés s'accrocheraient encore comme des linges sales au fil bien lâche  de nos souvenirs... Mais on tenait le bon bout... euh... le bon, je sais pas vraiment... Mais on tenait le bout... Non, d'ailleurs c'est pas un bout... Plutôt un tout... Puis sincèrement, je tiens rien du tout... Ca va m'échapper... Ce tout va m'échapper... Comme d'hab... C'est reparti... Musique : Non, non, rien ne va changer... Tout, tout va continuer... Oh... [Lire la suite]
Posté par foxcoyote à 17:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]