21 décembre 2008

encore manqué

Les brumes se dissipaient. Moins vite que les vapeurs de l'alcool. Les fêtes approchaient. Paraît-il. Je n'y entendais rien.  L'empire festif battait son plein avec la finesse d'un char de la gay-pride sillonnant les rues de Berlin. Du bruit et de la fureur.  Je n'avais nullement l'intention d'adhérer à quoi que ce  fût. Comme d'habitude m'aurait-elle dit en claquant la porte. Deux adjectifs s'imposaient : caduc et inopportun. .
Posté par foxcoyote à 17:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]