31 mai 2006

Eté 76

deszrt_b

D'erg en erg, la caravane s'était enfoncée dans sa propre destruction.
Passé le bidon V, tout s'était délité.
Les femmes avaient commencé à claquer une à une, les moins jeunes en premier.
Les hommes songeaient à les manger ou à boire leur sang, sans se résoudre à agir,
par peur de l'empoisonnement.
La traversée  des monts de l'Azouad fut fatale à ces putains de chameaux.
La descente vers Tombouctou montra aux survivants le chemin de l'enfer.
La souffrance n'était plus quantifiable depuis des jours infinis.
A la fin, il ne resta plus personne.

Au Grand Hôtel de Bamako, des hommes déversaient des glaçons dans la piscine pour des femmes dénudées y trouvent quelque fraîcheur, nécessaire sans doute.

.

Posté par foxcoyote à 14:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Eté 76

    Yeah...

    Posté par foxs, 01 juin 2006 à 08:40 | | Répondre
Nouveau commentaire